Quercus / Photogrammes

Neufs photogrammes de mon premier court métrage… Le voyage de Carl à travers les images, à travers la forêt…

Les rares qui ont l’unique courage de fuir surgissent au cœur de la forêt.

La barque silencieuse, Pascal Quignard

Images : Pierre Nativel
Étalonnage : Romain Pourieux
Avec Clément Langlais (du Théâtre du Cristal), Julie Montel & Aliénor de Mezamat

Vivre dans un aquarium…

Petit extrait du scénario (plus ou moins respecté…) avec Clément Langlais dans le rôle de Carl :

3. INT. CHAMBRE DE CARL – JOUR

Dans un aquarium posé sur un bureau, un chêne miniature. Le visage de Carl se reflète dans la vitre. Il regarde calmement la plante. Des ciseaux pour bonsaï et des bouts de tissus sont à côté. […]
On entend des jeunes taper dans la balle et rire à l’extérieur. Carl semble extrêmement concentré. Il passe les ciseaux sous l’ongle terreux de son pouce, tend son bras et plonge lentement les ciseaux dans l’eau. Il coupe une feuille du petit chêne…

J-2 pour soutenir le projet :https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0

Photographies : Romain Gaillard

Quête et paysages

Voici les premières images tirées du film.
Carl se lance dans sa quête… à la recherche d’un chêne… Flagey, Ornans, Scey-Maisières et Mouthier-Haute-Pierre… dans les traces de Gustave Courbet…
Merci à toutes les personnes qui m’ont accompagné dans ma recherche lors des repérages… Et tout particulièrement à Philippe Perrin Pique pour son accueil dans Le Manoir 🙏
Images : Pierre Nativel

https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0

Les rencontres

J – 14 avant la fin du financement participatif !
https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0
N’hésitez pas à partager !

Sur son chemin il rencontre des personnes, personnages, qui l’accompagnent dans sa quête… Dans un jardin, le long d’un sentier ou dans la forêt… Ils semblent venir d’ailleurs… Comme sortis d’un tableau…

Précision, ce n’est pas un film en costume… Les costumes sont de Marine Gressier.

Photographies : Théo Grandmaison

La Brême

À chaque voyage à Ornans, je descends sous le viaduc de la Brême. Les escaliers en terre, les clous rouillés, le ponton défoncé. Avril, mai, septembre, jusqu’au puits, un endroit toujours changeant, avec plus où moins d’eau et quelques poissons.
Deux jours avant de tourner la scène, nous allons repérer les lieux avec l’équipe. Tout est sec, du viaduc au puits. Pas une goutte. En rentrant nous changeons le scénario pour l’adapter…
Puis vient le jour du tournage… Non seulement la rivière est revenue… Mais elle déborde… Si bien que le puits est noyé… invisible…
Merci à l’équipe de s’être jeté à l’eau… 🙃

J – 22 avant la fin du financement participatif !
https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0
Nous sommes déjà à un tiers de la somme 🙏
Photographies : Théo Grandmaison Pro

La rencontre

La rencontre. Un tableau de Courbet. Mais aussi celle de Clément Langlais. Comédien au Théâtre du Cristal, rencontré grâce à Olivier Couder, quelques mois avant le tournage.
Avec Thomas Personeni et Jean Christophe Taton
Costumes : Marine Gressier
Photographies : Théo Grandmaison Pro

Plus qu’une vingtaine de jours avant la fin du financement participatif ! Contribuez à la finalisation du film :
https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0

Aléas climatiques

Je crois qu’il n’a jamais plu lors de mes repérages dans le Doubs… Du soleil et quelques nuages de passage parfois… Pendant le tournage, évidemment, de la pluie chaque jour. Du coup j’en profite pour vous présenter notre collection de parapluies. À drapeaux, uni, à pois ou bicolore… Toujours très utiles… Tournage pluvieux…

Vous pouvez toujours contribuer à notre campagne de financement participatif pour nous aider à financer la postproduction du film 🙂
https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0

Photographies : Théo Grandmaison

Les comédien·ne·s

🎬 Bientôt un mois (…déjà…) après le tournage… 🙏 Remerciements aux comédien•ne•s, avec quelques photos…
Merci à Clément Langlais du Théâtre du Cristal, notre comédien principal, si inspiré et si inspirant (entre Jean Rochefort et Jean Marais… si si pour de vrai… 🙃)…
À Julie Montel d’avoir accepté la veille de partir vers l’inconnu pour un double rôle… Pour son énergie et sa présence mystérieuse…
À Aliénor de Mezamat pour sa poésie et ses talents de conteuse en quelques mots et quelques regards…
À Maxime Robert de s’être prêté au jeu dans l’urgence du tournage…
Merci à Nelly Martin, Thomas Personeni et Jean Christophe Taton d’avoir incarné ces présences imaginaires…
Enfin à toutes les figurantes et tous les figurants, d’Ornans et d’Argenteuil, d’avoir donné un peu plus de vie à toutes ces scènes…
Les photographies sont de Théo Grandmaison Pro

Pour nous aider à finaliser le film, vous pouvez contribuer au financement participatif pour la postproduction : https://www.proarti.fr/collect/project/quercus/0